Navigation

Message
Dichiarazioni e comunicati stampa

Dichiarazioni e comunicati stampa

novembre 10 2020 | Bâle

L’ASB regrette le retrait de Raiffeisen Suisse

Raiffeisen Suisse a décidé de se retirer de l’ASB à la fin du mois de mars 2021 et de défendre ensuite ses intérêts par ses propres moyens. «L’ASB regrette vivement cette décision», souligne Jörg Gasser, CEO de l’ASB, avant d’ajouter: «Nous sommes convaincus qu’ensemble, nous pouvons faire mieux pour notre place financière. Aussi nos portes restent-elles ouvertes à Raiffeisen.»
marzo 20 2020 | Bâle

Coronavirus: le Conseil fédéral et les banques lancent un programme de garantie - Des crédits transitoires rapides pour les PME

En coopération avec plusieurs banques et avec l’Association suisse des banquiers (ASB), les autorités ont élaboré un programme de garantie de crédits transitoires pour les entreprises confrontées à des pénuries de liquidités. L’ASB salue expressément le programme de garantie, issu d’un partenariat publicprivé. Le programme de garantie permet aux entreprises qui connaissent des difficultés financières liées au coronavirus d’obtenir une aide rapide et efficace sous forme de crédits transitoires garantis par cautionnement. L’ASB informe toutes les banques en Suisse et assure la coordination avec les établissements et les organisations de cautionnement, afin que le programme de garantie soit utilisé largement et déploie ses effets à grande échelle.
maggio 22 2019 | Basilea

L’atteggiamento verso le banche è decisamente positivo - Sondaggio di opinione 2019 sulle banche in Svizzera

Le banche svizzere sono percepite in modo prevalentemente positivo e godono di una reputazione di controparti affidabili e sicure, nonché di importanti datori di lavoro. L’immagine positiva delle banche poggia le propria fondamenta su un mix equilibrato tra successo economico, responsabilità sociale ed esperienze positive nella quotidianità. Oltre alla percezione della reputazione delle banche svizzere e al processo di formazione delle opinioni sulla piazza finanziaria, il sondaggio 2019 punta la propria lente anche sul tema cardine della previdenza per la vecchiaia. Nel 2019 il sondaggio è stato condotto per la prima volta dall’istituto di ricerca gfs.bern. Si è quindi colta l’occasione per modernizzare le formulazioni delle domande, il metodo di intervista e la procedura di analisi statistica.
dicembre 06 2018 | Bâle

La Suisse, un Investment Management Hub de grande envergure

L’Investment Management, c’est-à-dire la gestion de fortune pour des clients institutionnels et privés, s’est imposé comme un pilier central de la place financière suisse et un avantage compétitif. En 2017, le total des actifs sous gestion en Suisse s’élevait à quelque CHF 3 400 milliards, dont environ un tiers géré pour le compte de clients étrangers. Comme le montre une étude récente réalisée conjointement par l’ASB et le BCG, cette activité exportatrice est un moteur pour la place financière suisse et fait de notre pays un Investment Management Hub unique en son genre.
novembre 29 2017 | Bâle

Le secteur financier est un pilier économique important

Par effet direct et indirect, le secteur financier reste l’un des principaux secteurs de l’économie suisse malgré un contexte exigeant. C’est ce que montre une étude sur les banques et les assurances en Suisse menée par Polynomics sur mandat de l’Association suisse des banquiers (ASB) et de l’Association Suisse d’Assurances (ASA). Malgré une baisse de la valeur ajoutée, le secteur financier contribue à près de 9,4% de la valeur ajoutée brute de la Suisse, une valeur supérieure à la moyenne des autres pays. Les experts financiers interrogés par Polynomics dans le cadre d’une enquête consensuelle jugent les perspectives de croissance pour le secteur financier comme modérément optimistes.
ottobre 26 2016 | Bâle

Le secteur financier suisse demeure un important pilier de l’économie

Le secteur financier suisse doit actuellement s’affirmer dans un environnement de marché difficile. La numérisation de la branche exige de gros investissements de la part des entreprises. En parallèle, les taux d’intérêts bas, la pression persistante sur les marges et les coûts d’ajustement induits par les nouvelles réglementations limitent la rentabilité. Néanmoins, le secteur financier parvient à augmenter légèrement sa performance économique, y compris pour l’année en cours, et demeure ainsi un pilier central de l’économie suisse. En 2015, son activité économique s'est traduite, en tenant compte des effets directs et indirects, par une valeur ajoutée brute de quelque 80 milliards de CHF et environ 400 000 postes de travail en équivalents plein temps. C'est ce qui ressort des résultats de l'analyse d'impact économique de BAKBASEL commanditée par l'Association suisse des banquiers (ASB) et l'Association suisse d'assurances (ASA).

Document Actions