Navigation

Message
Réforme de la formation commerciale de base «Employé-e-s de commerce 2022»

Réforme de la formation commerciale de base «Employé-e-s de commerce 2022»

La formation commerciale de base, qui est la formation professionnelle initiale la plus prisée en Suisse, fait l’objet du projet de réforme «Employé-e-s de commerce 2022» initié début 2018.

La formation commerciale de base, qui est la formation professionnelle initiale la plus prisée en Suisse, fait l’objet du projet de réforme «Employé-e-s de commerce 2022» initié début 2018. Il s’agit d’un projet national et interbranches, placé sous l’égide de la Conférence suisse des branches de formation et d’examens commerciales (CSBFC), qui vise à orienter davantage la formation professionnelle initiale «Employé-e de commerce CFC» vers l’acquisition de compétences adaptées au monde du travail du futur.

Le projet de réforme «Employé-e-s de commerce 2022» conserve les idées centrales des réformes précédentes: intégrer et encourager les compétences spécialisées, méthodologiques, sociales et personnelles sur les trois lieux d’apprentissage, se préparer à apprendre tout au long de la vie, encourager et accompagner l’apprentissage et le travail autonomes. Il donne lieu notamment à une nouvelle ordonnance sur la formation professionnelle (OFPr), qui est en cours d’élaboration. A partir d’août 2022, toutes les écoles professionnelles de Suisse dispenseront la formation commerciale de base conformément aux prescriptions de la nouvelle OFPr.

L’Association suisse des banquiers (ASB) salue la réforme «Employé-e-s de commerce 2022», qui contribue grandement au développement à venir de la formation commerciale de base. Représentative d’une des dix-neuf branches de formation et d’examen, elle s’implique activement dans ce projet, en particulier pour ce qui concerne l’orientation vers les compétences opérationnelles. L’objectif est que les apprenant-e-s puissent acquérir les compétences qui leur permettront d’accomplir leur travail en entreprise et de résoudre des problèmes de manière à la fois ciblée, adaptée à la situation et responsable.

La branche Banque s’engage et continuera de s’engager en faveur du modèle suisse de la formation professionnelle initiale, qui est un modèle gagnant. La formation bancaire de base doit rester attrayante, moderne et de haute qualité. L’utilisation de technologies de pointe et l’acquisition des aptitudes requises à cet effet sont primordiales dans la formation. La réforme vise à assurer à la fois l’employabilité des titulaires d’un CFC et leur accès direct à la formation professionnelle supérieure, aujourd’hui comme demain.

En outre, la branche Banque se réjouit de participer à un groupe de travail interbranche dans le cadre du projet «Instruments de mise en œuvre en entreprise». Elle salue cette approche, qui mise sur un développement en commun de ces futurs instruments.