SwissBanking
Le magazine en ligne de l’Association suisse des banquiers
10 Décembre 2020

Navigation

Message
Projet de réforme «Employé-e-s de commerce 2022»: phase de mise en œuvre imminente

Projet de réforme «Employé-e-s de commerce 2022»: phase de mise en œuvre imminente

Le projet de réforme va bon train. Un organe national de coordination a démarré ses travaux et accompagne en particulier le processus de révision. Quant à la branche Banque, elle participe activement aux projets de la Conférence suisse des branches de formation et d’examens commerciales (CSBFC) et apporte ainsi son soutien en vue de la phase de mise en œuvre.

L’organe national de coordination

Les révisions en cours concernent quatre professions apparentées: Employé-e de commerce CFC, Assistant-e de bureau AFP, Gestionnaire du commerce de détail CFC et Assistant-e du commerce de détail AFP. Lors de sa séance du 20 août 2020, le Comité de la Conférence suisse des offices de la formation professionnelle (CSFP) a approuvé le mandat prévu pour l’organe de coordination, lequel a été constitué de manière partenariale. Ce mandat, élaboré en concertation avec le SEFRI, crée les conditions nécessaires à une mise en œuvre coordonnée à l’échelon national. Des informations officielles sont en cours de préparation au sein de l’organe de coordination. Elles seront prochainement mises en ligne sur le site Internet de la CSFP.

Les projets de la CSBFC

Le 3 septembre 2020, l’Assemblée des délégués de la CSBFC a approuvé le financement des projets «Normes minimales pour les instruments de mise en œuvre spécifiques à chaque branche» et «Dispositions d’exécution pour la procédure de qualification». Une étape importante a ainsi été franchie en vue de la phase de mise en œuvre dans les dix-neuf branches. Par ailleurs, un groupe de travail interbranche a été institué dans le cadre du projet «Instruments de mise en œuvre en entreprise» et il s’est réuni une première fois en novembre.

La branche Banque participe activement aux trois projets de la CSBFC. L’Association suisse des banquiers (ASB) veille à ce que les intérêts de tous les groupes de banques et de toutes les organisations CI soient pris en compte. Elle plaide également en faveur d’une mise en œuvre aisée en entreprise.

La suite du processus

La CSBFC a reçu et analysé les résultats de l’audition interne qu’elle avait organisée à propos du projet d’ordonnance sur la formation professionnelle, du nouveau plan de formation ainsi que du concept relatif à la procédure de qualification. Ces résultats ont permis d’optimiser le projet d’ordonnance existant, d’intégrer de nouvelles questions en vue de la phase de mise en œuvre et d’améliorer la communication à l’avenir.

L’ordonnance sur la formation professionnelle ainsi que le plan de formation ont été adoptés lors de l’Assemblée extraordinaire des délégués du 1er décembre 2020. La CSBFC s’apprête maintenant à déposer une demande de ticket auprès du SEFRI, lequel lancera son audition début 2021.

C’est aussi le 1er décembre 2020 qu’a eu lieu la manifestation sectorielle de la CSBFC. Nous vous en parlerons dans notre prochain numéro d’insight, qui précisera aussi les étapes à venir du projet de réforme. Par ailleurs, l’ASB informera régulièrement les responsables de la formation de la relève des banques au cours des prochains mois. Des documents relatifs à la réforme seront mis à leur disposition, des présentations sont prévues dans toutes les régions linguistiques et l’ASB proposera un guide pratique de mise en œuvre à l’intention des banques.

Vous trouverez des informations complémentaires concernant le projet «Employé-e-s de commerce 2022» sur le site Internet de la CSBFC. L’initiative «Formation professionnelle 2030» est détaillée quant à elle sur le site Internet du SEFRI.

Sur le même sujet
Add comment

L’ASB se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires, notamment ceux à caractère diffamatoire, subjectifs, qui n’ont pas de rapport avec le thème concerné, ou qui sont rédigés en dialecte ou en langues étrangères (sauf les langues française, anglaise, et italienne, qui sont également autorisées). Les commentaires rédigés avec des pseudonymes fantaisistes ou de faux noms ne seront pas non plus publiés.

L’ASB se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires, notamment ceux à caractère diffamatoire, subjectifs, qui n’ont pas de rapport avec le thème concerné, ou qui sont rédigés en dialecte ou en langues étrangères (sauf les langues française, anglaise, et italienne, qui sont également autorisées). Les commentaires rédigés avec des pseudonymes fantaisistes ou de faux noms ne seront pas non plus publiés. Comments are moderated.