SwissBanking
Le magazine en ligne de l’Association suisse des banquiers
2017/09/21 09:47:00 GMT+2

Navigation

Message
Etre et rester à la pointe

Etre et rester à la pointe

Chères lectrices, chers lecteurs,
Nos banques affichent aujourd’hui une solide compétitivité. Elles se distinguent par leur capacité d’innovation, leur professionnalisme et leur qualité. Le rôle de l’Association suisse des banquiers (ASB) est de veiller à ce qu’elles évoluent dans des conditions-cadres optimales.

Notre Journée des banquiers 2017 avait pour thème: «Rester à la pointe». Nous profitons de ce numéro d’insight pour évoquer une soirée passionnante où la question de la compétitivité était sans aucun doute l’invitée d’honneur. L’Association suisse des banquiers et ses membres apportent une contribution importante à la prospérité de notre pays et à la réussite du modèle suisse. C’est à la fois ce qui nous motive et ce qui nous oblige. Si nous parvenons à imaginer dès aujourd’hui les conditions-cadres idéales pour demain, ce n’est que grâce à notre étroite coopération avec vous, chères lectrices et chers lecteurs. Vous connaissez les tendances en matière bancaire ainsi que les besoins futurs, nous misons sur votre expertise, élaborons des positions claires et les défendons d’une voix forte auprès des milieux politiques, des régulateurs et du public. Herbert J. Scheidt, dans un entretien, s’exprime sur les questions réglementaires actuelles ainsi que sur les défis à relever dans le domaine de l’accès au marché. Il explique pourquoi la place financière suisse sera toujours à la pointe en 2025 et, s’agissant de la réglementation, il privilégie un «swiss way» plutôt qu’un «swiss finish».

Parmi les autres thèmes d’actualité abordés dans ce numéro, retenons le projet LSFin/LEFin, ou encore l’évolution qui, au cours de la décennie écoulée depuis la dernière crise financière, a permis au secteur bancaire suisse de devenir plus sûr et plus stable.

Je vous souhaite une agréable lecture.

Ajouter un commentaire

L’ASB se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires, notamment ceux à caractère diffamatoire, subjectifs, qui n’ont pas de rapport avec le thème concerné, ou qui sont rédigés en dialecte ou en langues étrangères (sauf les langues française, anglaise, et italienne, qui sont également autorisées). Les commentaires rédigés avec des pseudonymes fantaisistes ou de faux noms ne seront pas non plus publiés.

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.