SwissBanking
Le magazine en ligne de l’Association suisse des banquiers
28 Juin 2020

Navigation

Message
Les réfugié(e)s: la nouvelle relève IT

Les réfugié(e)s: la nouvelle relève IT

Tout le monde y trouve son compte: les personnes réfugiées / migrantes avec un talent IT sont formées par Powercoders, un organisme à but non lucratif. Ce dernier facilite leur insertion dans le secteur IT, en manque cruel de main-d’œuvre. Les réfugié(e)s retrouvent ainsi dignité et autonomie.

Graeni_Christina_web.jpg
Christina Gräni, Powercoders Suisse
Le travail est la meilleure façon d’intégrer les personnes réfugiées / migrantes, et il n’est pas rare qu’elles apportent des compétences dont le marché a besoin. Pourtant, l’offre et la demande ne parviennent pas toujours à coïncider. La faute à un manque de qualification formelle ou de diplôme reconnu, sans compter les obstacles administratifs. Il n’y a souvent tout simplement personne qui investisse de façon suffisamment ciblée dans des talents issus d’un contexte migratoire. Or, il existe un domaine dans lequel l’offre et la demande peuvent coïncider efficacement: le secteur informatique. Ce dernier souffre d’un manque cruel de main-d’œuvre, et cette pénurie devrait augmenter drastiquement dans les années à venir. Selon ce secteur, il manquera en Suisse 40 000 spécialistes IT d’ici à 2026.

Une étroite collaboration avec le secteur IT  

Fondé en 2017 pour répondre à ces deux problèmes, Powercoders a déjà formé 148 personnes depuis. Après un processus de sélection en plusieurs étapes, elles ont participé à une formation intensive et ont été suivies individuellement par un coach de carrière, qui les a préparées au stage de 6 à 12 mois qui clôt le programme.

Powercoders4.jpg
Powercoders4.jpg

Plus de 80 entreprises se sont déjà prêtées au jeu. Elles partagent notre engagement et proposent des stages ou des emplois dans différentes régions du pays. Ces employeurs sont aussi bien des start-up ou des PME que des grandes structures. Les entreprises souhaitent de plus en plus assumer leur responsabilité sociale et offrir une chance aux personnes moins privilégiées; elles perçoivent la diversité culturelle comme une source d’enrichissement au sein de leurs équipes.

Nous recevons beaucoup de retours positifs, notamment d’UBS qui a déjà proposé des stages ou des emplois à neuf de nos candidat(e)s. La banque nous explique pourquoi dans cette vidéo.

Powercoders3.jpg
Powercoders3.jpg

Nous pouvons compter non seulement sur l’engagement des entreprises, mais aussi sur celui des nombreuses personnes admirables qui soutiennent notre programme. En tant que coach de carrière ou formateur/trice, elles apportent une contribution décisive en aidant les personnes réfugiées / migrantes à réussir cette nouvelle étape de vie. Cet engagement se fait d’ailleurs souvent via les programmes internes de bénévolat en entreprise.

Succès

Tous les participant(e)s font preuve d’une persévérance sans faille: ils veulent réussir! Ainsi, environ 60% d’entre eux ont décroché une opportunité dans le secteur IT (selon les estimations en cours). C’est le cas de Parwiz Rajabi, originaire d’Afghanistan. Après son stage chez UBS, il a trouvé une place d’apprentissage. Découvrez comment sa vie a pris un nouveau tournant dans son témoignage émouvant (publié en allemand):  «Un programme pour une vie meilleure».

Expansion

Avec la forte augmentation de la pénurie de spécialistes IT au niveau mondial et, malheureusement, celle du nombre de personnes réfugiées partout dans le monde, le programme est en phase d’expansion à l’étranger. Un projet pilote a été lancé en 2019 avec Powercoders International et un premier volet à Istanbul. En janvier 2020, un deuxième volet a été mis sur pied à Turin, et un troisième est prévu à Milan. Des négociations sont en cours pour étendre l’initiative à des villes comme Madrid ou Tunis.

Plus d’informations sous www.powercoders.org ou auprès de christina.graeni@powercoders.org