SwissBanking
Le magazine en ligne de l’Association suisse des banquiers
02 Avril 2020

Navigation

Message
Le SARON, nouveau taux d’intérêt de référence en Suisse

Le SARON, nouveau taux d’intérêt de référence en Suisse

Le LIBOR sera aboli à la fin de l’année 2021 et, avec lui, c’est le taux d’intérêt de référence usuel pour les crédits et les hypothèques qui est appelé à disparaître. Les autorités et la branche ont réagi et recommandent une alternative: le SARON.

La fin du LIBOR

L’autorité britannique de surveillance des marchés financiers (Financial Conduct Authority, FCA) a annoncé qu’après 2021, les banques participant au «Libor fixing» ne seront plus tenues de fixer un taux d’intérêt de référence quotidien. Cette décision s’explique par le manque de fiabilité du LIBOR ainsi que par des affaires de manipulation qui ont entaché sa légitimité. Le LIBOR est aujourd’hui le taux d’intérêt de référence usuel en Suisse, qui sert de base pour le calcul des prix de divers instruments financiers comme par exemple les prêts, les emprunts et les dérivés. Il faut donc lui trouver un successeur approprié et susceptible de s’appliquer aux crédits et hypothèques existants et à venir. C’est ce qu’un groupe de travail a été chargé d’examiner.

Le Groupe de travail national sur les taux d’intérêt de référence

Le Groupe de travail national sur les taux d’intérêt de référence (National Working Group on Swiss Franc Reference Rates, NWG) se compose de représentants du secteur privé et de la Banque nationale suisse (BNS). L’Association suisse des banquiers (ASB) y participe également. A l’issue d’un examen approfondi de diverses options, le groupe de travail recommande de remplacer le LIBOR par le SARON (Swiss Average Rate Overnight). Le SARON se distingue du LIBOR en ce qu’il repose sur des transactions et des cours antérieurs réels, de sorte que son calcul est plus transparent.

Le SARON étant un taux d’intérêt de référence quotidien, au premier abord, il peut sembler inadapté aux crédits et hypothèques à long terme. Toutefois, le taux composé «compounded SARON» repose sur un taux d’intérêt théorique calculé sur une durée plus longue, ce qui permet de déterminer des taux de marché à plus long terme. La Bourse suisse SIX, en tant que «benchmark administrator», est chargée de calculer et publier le «compounded SARON».

Et maintenant?

Les établissements se préparent à l’abolition du LIBOR. Les hypothèques ou crédits existants dont l‘échéance est postérieure à 2021 doivent être modifiés de manière à permettre de remplacer le LIBOR par le SARON. Quant à l’ASB, elle a entrepris d’adapter son contrat-cadre OTC en y intégrant le SARON à la place du LIBOR.

De premières hypothèques SARON ayant été lancées, tout porte à croire que le passage au nouveau taux d’intérêt de référence se fera dans la fluidité.