Navigation

Message

La finance durable bien ancrée dans le secteur financier - Ce dernier salue le rapport et les lignes directrices du Conseil fédéral sur la finance durable

Bâle et Zurich, 26 Juin 2020 L’Association suisse des banquiers (ASB), la Swiss Funds & Asset Management Association (SFAMA), l’Association Suisse d’Assurances (ASA) et Swiss Sustainable Finance (SSF) soutiennent le Conseil fédéral dans sa volonté de créer des conditionscadres optimales pour une place financière suisse durable et plus compétitive. Le secteur financier salue le rapport et les lignes directrices sur la finance durable publiés par le Conseil fédéral. Il partage l’objectif de ce dernier de positionner la Suisse comme une place engagée en première ligne pour un marché financier durable. Les initiatives prises par la branche, ainsi que des conditions-cadres compétitives, sont la clé du succès. Le Conseil fédéral est en train d’analyser d’éventuelles mesures en matière de transparence, de reporting et d’évaluation du coût des risques. Le secteur financier soutient l’approche de la Confédération, qui consiste à n’intervenir qu’à titre subsidiaire. Le caractère approprié des mesures, leur efficacité et, le cas échéant, leur compatibilité internationale sont toutefois des critères à prendre en compte.

Le Conseil fédéral a publié ce jour un rapport et des lignes directrices sur la finance durable. L’association professionnelle des banques (ASB), celle des gestionnaires de fortune (SFAMA) et celle des assureurs privés (ASA), ainsi que Swiss Sustainable Finance (SSF) saluent l’objectif formulé par le Conseil fédéral de positionner la Suisse comme une place de premier plan en matière de services financiers durables. Le groupe de travail interne à l’administration fédérale, sous l’égide du Secrétariat d’Etat aux questions financières internationales (SFI), a élaboré pour la première fois un cadre global dans ce domaine. L’accent est mis sur la création de conditions-cadres appropriées, qui renforcent la compétitivité de la place financière suisse tout en encourageant la branche à s’engager en faveur de davantage de durabilité. Le Conseil fédéral soutient ainsi les diverses initiatives déjà en cours au sein du secteur financier. Dans le même temps, il annonce vouloir approfondir l’analyse des points en suspens, notamment en matière de transparence, de reporting et d’évaluation des risques. Selon la branche, il importe de s’appuyer sur ces travaux pour évaluer la faisabilité et l’efficacité d’éventuelles mesures, mais aussi de veiller à coordonner ces mesures à l’échelon international. 

La branche s’engage en faveur d’une place financière durable

Une des clés du succès est que tous les acteurs coopèrent et, plus précisément, qu’ils visent ensemble le même objectif. «Il n’y a qu’une seule option pour l’avenir: la durabilité. Et c’est ensemble que nous parviendrons à la concrétiser: le Conseil fédéral veille à créer des conditions-cadres favorables et nous, en tant que branche, nous faisons en sorte d’atteindre ces objectifs ambitieux en coopération avec les milieux économiques», affirme Jörg Gasser, CEO de l’ASB. En publiant début juin une brochure sur la finance durable en Suisse ainsi qu’un nouveau Guide pour l’intégration des facteurs ESG dans le processus de conseil auprès des clients privés, l’ASB et ses membres ont formulé pour la première fois des recommandations opérationnelles visant à promouvoir les flux financiers durables (finance durable). «L’économie financière est toujours le reflet de l’économie réelle. Aussi est-il important que nous ayons une approche systémique commune des causes et des possibilités de l’économie financière et réelle.», ajoute Jörg Gasser.

En parallèle, la SFAMA a publié à l’intention de ses membres, en coopération avec SSF, des messages essentiels et des recommandations dont l’objectif est d’apporter une aide concrète aux gestionnaires de fortune soucieux d’intégrer les critères de durabilité dans le processus de placement. Markus Fuchs, directeur de la SFAMA, précise à cet égard: «Le secteur suisse de l’Asset Management est clairement favorable à la finance durable. Asset Management et développement durable vont de pair, en particulier au vu de la situation géopolitique et des défis que nous avons à relever en matière de politique sociale, comme le financement des systèmes de prévoyance et de l’infrastructure.» Sabine Döbeli, CEO de Swiss Sustainable Finance, a déclaré: «Nous nous réjouissons que les associations financières prennent des mesures importantes en faveur d’une économie financière durable. Mais nous n'avons pas encore atteint cet objectif. SSF continuera à jouer un rôle de bâtisseur de ponts et d'accélérateur pour que nous puissions atteindre ensemble cet objectif ambitieux.»

Outre des conditions-cadres et des normes appropriées, un reporting transparent est indispensable: «Grâce à son rapport sur la durabilité publié la semaine dernière, l’ASA donne pour la première fois un aperçu représentatif des mesures prises dans le secteur suisse des assurances», note Thomas Helbling, directeur de l’ASA. Ce rapport montre que, pour 86 % de leurs placements de capitaux, les assureurs privés appliquent d’ores et déjà des critères de durabilité. Le développement durable est depuis toujours au cœur des préoccupations du secteur des assurances. Aussi est-il l’un des axes stratégiques de l’ASA, dont fait partie la communication d’informations transparentes sur l’évolution de la situation: c’est tout le sens du rapport sur la durabilité, publié chaque année. Comme le souligne Thomas Helbling, «les assureurs sont prêts à apporter leur contribution en vue d’une place financière durable et saluent la volonté de l’Etat de jouer à cet égard un rôle subsidiaire.»

A propos de l’Association suisse des banquiers (ASB)

En tant qu’association faîtière du secteur bancaire, l’Association suisse des banquiers (ASB) est la voix des banques. Elle s’engage en faveur de conditions-cadres optimales pour la place financière suisse, sur la scène nationale comme internationale. Elle défend les intérêts du secteur bancaire auprès des décideurs économiques et politiques, du gouvernement et des autorités de surveillance. Elle prône l’ouverture des marchés, la liberté d’entreprendre et des conditions de concurrence équitables. Elle est aussi un centre de compétences, riche de connaissances spécialisées en matière bancaire, qui se positionne résolument sur les questions pertinentes pour l’avenir. Créée à Bâle en 1912, l’ASB compte aujourd’hui près de 300 établissements membres et quelque 12 000 membres individuels.

A propos de la Swiss Funds & Asset Management Association (SFAMA)

La Swiss Funds & Asset Management Association (SFAMA), fondée en 1992 et dont le siège est à Bâle, est l’organisation professionnelle de l’industrie suisse des fonds et de la gestion de fortune. Son cercle de membres englobe toutes les directions importantes de fonds de Suisse, de nombreux gestionnaires de fortune ainsi que des représentants de placements collectifs de capitaux étrangers. De plus, de nombreux autres prestataires opérant dans le domaine de l’Asset Management en font partie. La SFAMA est membre actif de l’European Fund and Asset Management Association (EFAMA) à Bruxelles et de l’International Investment Funds Association (IIFA) à Toronto, qui opère sur le plan mondial.

A propos de l’Association Suisse d’Assurances (ASA)

L’ASA représente les intérêts de l’assurance privée aux niveaux national et international. Près de 75 assureurs directs et réassureurs lui sont affiliés. Ces derniers emploient 47 700 collaboratrices et collaborateurs en Suisse et 100 000 à l’étranger. Plus de 85 % des primes générées sur le marché suisse sont encaissées par les compagnies membres de l’ASA. Force déterminante de l’économie suisse, la branche de l’assurance assume une responsabilité économique à l’encontre des entreprises, de la société et des politiques partout où des facteurs clés de réussite de ses sites sont menacés.

A propos de Swiss Sustainable Finance (SSF)

SSF renforce la position de la Suisse en tant que voix et acteur de premier plan dans le domaine de la finance durable par des efforts d’information, de formation et d’encouragement de la croissance. Fondée en 2014, l’organisation a des bureaux à Zurich, Genève et Lugano. À l’heure actuelle, SSF compte environ 150 membres et partenaires: prestataires de services financiers, investisseurs, universités et hautes écoles, administrations, etc.

Informations complémentaires et personnes de contact

Le présent communiqué de presse est aussi disponible en allemand et en anglais sur www.swissbanking.org.

Plus d'informations