Navigation

Message
Impôts

Impôts

Suppression des droits de timbre

Une place économique et financière solide a besoin d’un marché des capitaux solide. Or aujourd’hui, en Suisse, les marchés des capitaux et du crédit ainsi que le marché monétaire continuent d’avancer avec le frein à main tiré, en raison surtout d’entraves fiscales comme l’impôt anticipé et les droits de timbre. Aussi les investisseurs, les banques et les autres prestataires de services financiers délocalisent-ils des volumes d’affaires substantiels vers l’étranger, en particulier vers des places financières concurrentes. Selon des estimations de l’Association suisse des banquiers (ASB), le volume d’affaires délocalisé à l’étranger, ajouté au potentiel futur de nouvelles affaires, représente quelque CHF 6 670 milliards.