SwissBanking
Le magazine en ligne de l’Association suisse des banquiers
2018/12/12 04:40:00 GMT+1

Navigation

Message
Reconnaissance de l’équivalence boursière par l’UE: sa prolongation est essentielle

Reconnaissance de l’équivalence boursière par l’UE: sa prolongation est essentielle

Chères lectrices, chers lecteurs,
Liberté, clarté, ouverture: tels sont selon moi les maîtres mots à garder à l’esprit pour assurer le succès de la place financière suisse en 2019. Plus précisément, c’est grâce à la liberté d’entreprendre que nos banques pourront être innovantes et se développer.
Claude-Alain Margelisch
par Claude-Alain Margelisch, CEO-Advisor, ancien CEO

L’accès au marché et la reconnaissance de l’équivalence, tant en ce qui concerne la réglementa-tion des marchés financiers que la réglementation boursière, sont pour nous des objectifs majeurs. A cet égard, il est important d’aboutir à un accord-cadre de qualité avec l’UE et nous continuerons à œuvrer en ce sens. Nous saluons donc la décision prise par le Conseil fédéral d’ouvrir une consultation sur le projet d’accord.

La reconnaissance de l’équivalence boursière par l’UE doit impérativement être prolongée pour que nous puissions déployer nos activités sur des marchés des capitaux ouverts et performants. Selon les médias, la Commission européenne a proposé à ses membres une prolongation de six mois, donnant ainsi à la Suisse le temps nécessaire pour mener la consultation. L'ASB en prend note et continue de demander la reconnaissance de l'équivalence boursière par l'UE pour une durée illimitée. La nouvelle ordonnance récemment adoptée par le Conseil fédéral visant à prot-ger l’infrastructure boursière suisse ne devrait donc avoir aucun effet pendant la durée de la reconnaissance temporaire de l'équivalence. Par ailleurs, des processus réglementaires fiables et efficaces sont essentiels au maintien de notre compétitivité. Et ce n’est que si les banques évoluent avec leur époque et recourent systématiquement aux modèles d’affaires numériques que nous resterons compétitifs.

Ensemble, nous continuerons l’année prochaine à forger des conditions-cadres optimales pour notre place financière, de manière à préserver son attrait. Quels sont les domaines prioritaires? L’entretien avec notre Président Herbert Scheidt vous en dira plus. Notons également que le secteur financier connaît une phase d’activité réglementaire intense, ce qui se manifeste par de multiples révisions en matière de lutte contre le blanchiment d’argent ainsi que par une forte dynamique en ce qui concerne la banque numérique. L’article de Martin Hess vous permettra de vous faire une idée des conditions nécessaires à une migration réussie vers le cloud.

Je vous souhaite une agréable lecture et vous présente mes meilleurs vœux pour une belle année 2019.

Claude-Alain Margelisch

Ajouter un commentaire

L’ASB se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires, notamment ceux à caractère diffamatoire, subjectifs, qui n’ont pas de rapport avec le thème concerné, ou qui sont rédigés en dialecte ou en langues étrangères (sauf les langues française, anglaise, et italienne, qui sont également autorisées). Les commentaires rédigés avec des pseudonymes fantaisistes ou de faux noms ne seront pas non plus publiés.

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les commentaires sont modérés.