SwissBanking
Le magazine en ligne de l’Association suisse des banquiers
26 Septembre 2019

Navigation

Message
«skillaware» – en forme pour relever les défis du secteur bancaire

«skillaware» – en forme pour relever les défis du secteur bancaire

Etes-vous au top pour affronter l’avenir ? La mutation technologique dans le secteur bancaire a-t-elle de quoi vous inquiéter ? « skillaware » est une campagne de sensibilisation aux compétences de base dont e secteur bancaire a besoin pour pour faire face aux défis actuels et futurs. Elle vous permettra de faire le point sur l’état de vos propres compétences de base.

skillaware est une campagne nationale lancée à l’initiative des trois associations et partenaires sociaux que sont Employeurs Banques, l’Association suisse des employés de banque et la Société des employés de commerce. Elle s’adresse à tou-te-s les collaborateur-trice-s des banques, quels que soient leur niveau hiérarchique et leur domaine de spécialisation.et. Elle met l’accent sur le développement des compétences de base et encourage les employés de banque à s’interroger sur l’état de leur propre compétence en leur proposant un instrument d’autoévaluation

I am aware – are you?

Il en va des compétences de base comme des activités sportives : il faut être un minimum en forme pour se sentir à l’aise et s’entraîner régulièrement pour rester au top. Il n’y a que le premier pas qui coûte – et s’agissant des compétences de base, ce premier pas consiste à s’interroger sur soi-même. C’est précisément le but de la campagne skillaware. « Peu importe leur domaine de spécialisation, leur formation ou leur expérience : en se penchant activement sur leur employabilité, en actualisant régulièrement leurs compétences et en développant leurs aptitudes dans la vie professionnelle comme dans la vie privée, les collaborateur-trice-s des banques resteront en forme pour relever les défis du secteur bancaire », note Christian Zünd, CEO de la Société des employés de commerce.

A vos marques, prêts, partez !

La mutation technologique, économique et démographique fait évoluer l’environnement de travail à un rythme effréné et les exigences professionnelles se complexifient à vue d’œil. Pour pouvoir répondre aux besoins du marché de l’emploi de demain, tous les acteurs du secteur bancaire doivent savoir quelles aptitudes fondamentales posséder. skillaware définit donc seize compétences de base qui font et feront la différence et propose à tou-te-s les collaborateur-trice-s des banques de faire une autoévaluation en ligne afin d’identifier les compétences acquises et celles qui méritent encore un effort. « Pour chaque membre du personnel bancaire, skillaware est l’occasion de tester ses compétences de base et d’en savoir plus sur sa future employabilité », affirme Denise Chervet, directrice de l’Association suisse des employés de banque.

L’autoévaluation proposée par skillaware est une enquête en ligne anonyme, qui s’effectue dans des conditions de sécurité optimales. Les résultats ne seront transmis ni aux employeurs, ni à des tiers. Le questionnaire repose sur des bases scientifiques et a été élaboré en partenariat avec des experts chevronnés. « Il ne s’agit pas de porter un jugement sur les lacunes, mais d’y réfléchir en termes d’employabilité. Les résultats de l’autoévaluation ne constituent pas une analyse objective des aptitudes, mais un bilan personnel des compétences », souligne Balz Stückelberger, directeur d’Employeurs Banques.

Rester actif

A l’issue de l’autoévaluation, les collaborateur-trice-s des banques pourront prendre des initiatives individuelles ou discuter avec leur employeur des résultats obtenus, des questions en suspens et des éventuelles mesures à envisager. Ils/Elles pourront aussi choisir de rencontrer un-e conseiller-ère en orientation certifié-e à des conditions préférentielles. Enfin, l’Association suisse des employés de banque et la Société des employés de commerce seront à leur disposition pour les conseiller.

Qu’importe le résultat de l’autoévaluation : le premier pas est franchi. Ensuite, c’est à chacun-e d’examiner régulièrement ses compétences à la loupe : est-ce que j’ai envie de cultiver ma forme ? Est-ce que c’est nécessaire ? Suis-je à la hauteur des défis à relever et si oui, comment faire pour rester au top à l’avenir ?

Une seule réponse à ces questions : à vos marques, prêts, partez ! Investissez 30 minutes dans votre carrière et faites dès aujourd’hui votre autoévaluation !

L’Association suisse des banquiers (ASB) tient elle aussi à ce que l’employabilité des collaborateur-trice-s des banques en Suisse soit préservée et s’engage en faveur de conditions-cadres adéquates. Elle met l’accent sur la formation initiale et continue ainsi que sur l’apprentissage tout au long de la vie et salue la volonté des partenaires sociaux que sont Employeurs Banques, l’Association suisse des employés de banque et la Société des employés de commerce d’harmoniser les compétences de base dans le secteur bancaire.