SwissBanking
Le magazine en ligne de l’Association suisse des banquiers
24 Septembre 2015

Navigation

Message
"Faire peau neuve pour l'avenir": réactions des médias à la Journée des banquiers 2015

"Faire peau neuve pour l'avenir": réactions des médias à la Journée des banquiers 2015

Objectivité et sérénité, deux aspects fondamentaux qui se sont dégagés des contributions des médias à propos de la conférence de presse de l'ASB organisée à l'occasion de la Journée des banquiers du 17 septembre dernier. Des réactions nombreuses et bienveillantes.

Maintenant que l´objectif de régularisation des situations héritées du passé est quasiment atteint, nous devons nous concentrer sur le futur (traduction libre). C´est ainsi que la NZZ a résumé le message de l´Association suisse des banquiers (ASB) lors de sa conférence de presse précédant la Journée des banquiers du 17 septembre 2015 à Zurich devant la presse suisse et internationale. Aucune contribution médiatique ne fait de reproches d´ordre général aux banques et lorsqu´une critique est émise, elle porte sur un thème précis et elle est objective. Tout comme la confiance des banquiers et des invités était perceptible lors de la Journée des banquiers, une certaine bienveillance à l´égard des banques était tangible dans les réactions médiatiques. Avec plus de 30 journalistes, presque tous les médias économiques de toutes les régions de Suisse ainsi que des correspondants étrangers étaient présents.

Se concentrer sur l´avenir

Dans leurs allocutions respectives, Patrick Odier, Président de l´ASB, et Claude-Alain Margelisch, CEO, ont mis l´accent sur l´avenir de la place financière: "Il nous faut défendre sans relâche notre compétitivité qui n´est jamais acquise. Notre compétitivité n´est pas un droit. Elle est une exigence constante envers nous-même." a déclaré M. Odier. Les banques font un grand travail à cet égard, mais pour obtenir des conditions-cadres optimales, elles ont besoin du soutien des milieux politiques et des autorités. Pour la Tribune de Genève, "Les banques font peau neuve pour l´avenir" et le quotidien évoque les efforts entrepris par le secteur pour préserver sa compétitivité. L´Agefi résume pour sa part les propos de Patrick Odier et de Claude-Alain Margelisch dans son article intitulé "La compétitivité pour aller de l´avant". La contribution du journal Corriere del Ticino
s´inscrit dans la même veine.

EAR et réglementation

L´échange automatique de renseignements (EAR) intéresse toujours les médias. Ainsi, dans Le Temps, les banquiers touchent au but dans leur stratégie de conformité fiscale et les données fiscales doivent être protégées. Elles ne peuvent pas être détournées à d´autres fins. La Basler Zeitung parle de l´EAR comme d´un "fantôme" qui unifie les banquiers, et la tonalité générale de l´article est également positive. Lors de la conférence de presse, M. Margelisch a clairement fait part de "la nécessité d´améliorer le processus réglementaire". Pour Finews, les banquiers veulent voir plus d´actions concrètes et ciblées de la part des responsables politiques et soulignent la nécessité de la collaboration entre les banques et Berne. Finews considère par ailleurs que les messages de l´ASB sont clairs. Pour la NZZ, une autorité indépendante chargée du contrôle de la réglementation des marchés financiers serait néanmoins éloignée de la réalité, car plus de bureaucratie ne conduit pas nécessairement à une meilleure réglementation.

Démarches de certains Länder allemands auprès de banques suisses

Les démarches entreprises par certains Länder allemands auprès de banques suisses ont également suscité des réactions dans les médias. Pour la NZZ, Berne aura désormais une position plus claire vis-à-vis de l´Allemagne. Une lettre du Département fédéral des finances aurait été adressée aux homologues allemands. Selon le Tages-Anzeiger, la responsabilité incomberait au procureur général. L´ASB aurait alerté cette autorité, mais rien de plus n´aurait été entrepris.

Outre l´importante couverture médiatique, l´ASB a été très active sur son compte Twitter: elle a publié 40 tweets, qui ont donné lieu à 19 800 impressions et 185 interactions.