Navigation

Message
Positions et communiqués de presse

Positions et communiqués de presse

2019-05-22 09:25:00.000000 | Bâle

L’opinion sur les banques est clairement positive - Enquête d’opinion 2019 sur les banques en Suisse

Les banques suisses sont perçues positivement par la majorité des personnes interrogées, qui les jugent fiables, sûres et importantes en termes d’emploi. Cette bonne image résulte de la combinaison de trois facteurs principaux: performance économique, responsabilité sociale et expériences positives des clients au quotidien. Outre la réputation des banques suisses et le positionnement de l’opinion publique par rapport à la place financière, la prévoyance vieillesse est un sujet phare de l’enquête d’opinion 2019. Celle-ci a été réalisée pour la première fois par l’institut de recherche gfs.bern. Dans ce cadre, les formulations du questionnaire, la méthode de sondage ainsi que le processus d’analyse statistique ont été modernisés.
2018-12-06 08:55:00.000000 | Bâle

La Suisse, un Investment Management Hub de grande envergure

L’Investment Management, c’est-à-dire la gestion de fortune pour des clients institutionnels et privés, s’est imposé comme un pilier central de la place financière suisse et un avantage compétitif. En 2017, le total des actifs sous gestion en Suisse s’élevait à quelque CHF 3 400 milliards, dont environ un tiers géré pour le compte de clients étrangers. Comme le montre une étude récente réalisée conjointement par l’ASB et le BCG, cette activité exportatrice est un moteur pour la place financière suisse et fait de notre pays un Investment Management Hub unique en son genre.
2017-11-29 09:00:00.000000 | Bâle

Le secteur financier est un pilier économique important

Par effet direct et indirect, le secteur financier reste l’un des principaux secteurs de l’économie suisse malgré un contexte exigeant. C’est ce que montre une étude sur les banques et les assurances en Suisse menée par Polynomics sur mandat de l’Association suisse des banquiers (ASB) et de l’Association Suisse d’Assurances (ASA). Malgré une baisse de la valeur ajoutée, le secteur financier contribue à près de 9,4% de la valeur ajoutée brute de la Suisse, une valeur supérieure à la moyenne des autres pays. Les experts financiers interrogés par Polynomics dans le cadre d’une enquête consensuelle jugent les perspectives de croissance pour le secteur financier comme modérément optimistes.
2017-04-06 06:00:00.000000 | Bâle

De bonnes notes pour les banques suisses

La confiance des Suisses envers leur banque s’est une nouvelle fois accrue et culmine en comparaison historique. C’est ce que révèle une enquête d’opinion effectuée par l’Association suisse des banquiers (ASB) auprès d’un échantillon représentatif de la population. Les banques sont considérées comme particulièrement solides et fiables, leur personnel est jugé compétent. Les progrès de la place financière sont reconnus: pour près de la moitié des personnes interrogées, les banques suisses jouissent d’une bonne réputation professionnelle à l’échelon international. Globalement, on considère qu’elles bénéficieront du développement du numérique. La protection des données et de la sphère privée comptent parmi les préoccupations majeures des personnes interrogées. Ces dernières reconnaissent également l’importance des banques pour la place économique suisse, tout en s’inquiétant parfois de leur compétitivité internationale.
2016-10-26 08:00:00.000000 | Bâle

Le secteur financier suisse demeure un important pilier de l’économie

Le secteur financier suisse doit actuellement s’affirmer dans un environnement de marché difficile. La numérisation de la branche exige de gros investissements de la part des entreprises. En parallèle, les taux d’intérêts bas, la pression persistante sur les marges et les coûts d’ajustement induits par les nouvelles réglementations limitent la rentabilité. Néanmoins, le secteur financier parvient à augmenter légèrement sa performance économique, y compris pour l’année en cours, et demeure ainsi un pilier central de l’économie suisse. En 2015, son activité économique s'est traduite, en tenant compte des effets directs et indirects, par une valeur ajoutée brute de quelque 80 milliards de CHF et environ 400 000 postes de travail en équivalents plein temps. C'est ce qui ressort des résultats de l'analyse d'impact économique de BAKBASEL commanditée par l'Association suisse des banquiers (ASB) et l'Association suisse d'assurances (ASA).

Actions sur le document