Navigation

Message
Positions et communiqués de presse

Positions et communiqués de presse

10 Novembre 2020 | Bâle

L’ASB regrette le retrait de Raiffeisen Suisse

Raiffeisen Suisse a décidé de se retirer de l’ASB à la fin du mois de mars 2021 et de défendre ensuite ses intérêts par ses propres moyens. «L’ASB regrette vivement cette décision», souligne Jörg Gasser, CEO de l’ASB, avant d’ajouter: «Nous sommes convaincus qu’ensemble, nous pouvons faire mieux pour notre place financière. Aussi nos portes restent-elles ouvertes à Raiffeisen.»
25 Mars 2020 | Bâle

Coronavirus: la Confédération et les banques lancent un programme de crédit aux PME. Une aide rapide pour l’économie suisse

Le programme d’octroi de crédits cautionnés aux petites et moyennes entreprises (PME) annoncé par le Conseil fédéral va entrer en vigueur le 26 mars 2020. A partir de cette date, les entreprises pourront formuler leurs demandes de crédit auprès de leur banque principale. L’Association suisse des banquiers (ASB) a informé en amont toutes les banques en Suisse. Parmi celles exerçant des activités de crédit, beaucoup ont décidé de participer au programme. D’autres suivront ces prochains jours.
20 Mars 2020 | Bâle

Coronavirus: le Conseil fédéral et les banques lancent un programme de garantie - Des crédits transitoires rapides pour les PME

En coopération avec plusieurs banques et avec l’Association suisse des banquiers (ASB), les autorités ont élaboré un programme de garantie de crédits transitoires pour les entreprises confrontées à des pénuries de liquidités. L’ASB salue expressément le programme de garantie, issu d’un partenariat publicprivé. Le programme de garantie permet aux entreprises qui connaissent des difficultés financières liées au coronavirus d’obtenir une aide rapide et efficace sous forme de crédits transitoires garantis par cautionnement. L’ASB informe toutes les banques en Suisse et assure la coordination avec les établissements et les organisations de cautionnement, afin que le programme de garantie soit utilisé largement et déploie ses effets à grande échelle.
29 Août 2019 | Bâle

Baromètre bancaire 2019 - Face à un contexte exigeant, les banques en Suisse relèvent le défi

Les banques en Suisse évoluent dans un environnement économique exigeant, marqué par les incertitudes politiques, les restrictions à l’accès au marché et la mutation rapide des structures de marché. Au vu de la compression des marges et de l’essor de la numérisation dans le domaine financier, la réorganisation structurelle du secteur bancaire devrait se poursuivre ces prochaines années. Mais en dépit des incertitudes, des processus d’adaptation en cours et des défis économiques auxquels elles sont confrontées, les banques ont affiché un très solide développement en 2018. Par rapport à 2017, leur résultat consolidé s’est inscrit en hausse de 4,6 % à CHF 65,3 milliards. Le bénéfice consolidé des 248 banques qui opèrent en Suisse a progressé de 17,3 % pour s’établir à CHF 11,5 milliards. Les actifs sous gestion ont baissé de 4,8 % à CHF 6 943 milliards.
28 Mars 2019 | Bâle

Forger l’avenir en toute souveraineté: l’Association suisse des banquiers plaide en faveur de l’accord institutionnel avec l’UE

Le secteur bancaire a tout intérêt à poursuivre la voie bilatérale avec l’UE, considérée comme une véritable réussite. En tant qu’importante industrie exportatrice, les banques suisses sont dépendantes de l’accès au marché. Aujourd'hui toutefois, elles ne disposent que d’un accès limité au marché de l’UE. Pour cette raison, l’ASB soutient la conclusion de l’accord institutionnel. Un règlement institutionnel avec l’UE tel que celui faisant l’objet de l’accord en discussion constitue une étape décisive pour garantir, grâce à des procédures fiables et une meilleure sécurité juridique, l’accès actuel au marché. L’accord institutionnel crée également les fondements permettant de concrétiser des solutions praticables d’accès au marché. L’ASB considère cet accord dans sa globalité de manière très positive. Pour le secteur bancaire également, certains points méritent toutefois encore d’être clarifiés lors de la signature.
30 Novembre 2018 | Bâle

Protection de l’infrastructure boursière suisse: L’ASB soutient la mesure du Conseil fédéral

A partir du 1er janvier 2019, les plates-formes étrangères qui souhaitent admettre la négociation d’actions suisses seront soumises à l’obligation d’obtenir une reconnaissance. En cas de non-prolongation de l’équivalence boursière, les plates-formes de l’UE se verront refuser cette reconnaissance pour cause de discrimination de la place boursière suisse. Elles ne pourront donc plus admettre la négociation d’actions suisses dès le 1er janvier 2019.

Document Actions