Navigation

Message

La Suisse, un Investment Management Hub de grande envergure

Bâle, 2018/12/06 08:55:00 GMT+1 L’Investment Management, c’est-à-dire la gestion de fortune pour des clients institutionnels et privés, s’est imposé comme un pilier central de la place financière suisse et un avantage compétitif. En 2017, le total des actifs sous gestion en Suisse s’élevait à quelque CHF 3 400 milliards, dont environ un tiers géré pour le compte de clients étrangers. Comme le montre une étude récente réalisée conjointement par l’ASB et le BCG, cette activité exportatrice est un moteur pour la place financière suisse et fait de notre pays un Investment Management Hub unique en son genre.

Dans le monde entier, l’Investment Management gagne en importance au sein du secteur financier. Tel est donc le cas en Suisse aussi, où l’Asset Management et le Wealth Management sont traditionnellement des activités phares. Le savoir-faire de la Suisse en matière d’Investment Management est un critère de différenciation et un avantage compétitif dont bénéficient tous les clients, nationaux comme étrangers. C’est ce que montre la récente étude intitulée «Investment Management Hub Suisse».

«Grâce à la forte imbrication des activités de gestion de fortune pour les clients institutionnels et privés, mais aussi à l’expertise, à l’expérience et à la taille du marché, la place financière suisse est devenue un centre de premier plan en matière d’Investment Management. Ce dernier est aujourd’hui un pilier porteur de notre place financière»: August Benz, vice-CEO de l’ASB, résume en ces termes les conclusions de l’étude. Daniel Kessler, Managing Partner au sein de BCG Suisse, ajoute: «Les processus structurés de conseil en placement, le volume des actifs sous gestion, la tradition et l’expérience en matière de gestion de fortune sont autant d’atouts grâce auxquels la Suisse se distingue clairement d’autres places financières internationales. L’Investment Management suisse est porteur à l’échelon local et leader à l’échelon international.»

Un pilier porteur de la place financière suisse

Les recettes du secteur de l’Investment Management en Suisse se sont inscrites en hausse entre 2016 et 2017, passant de CHF 17 milliards à CHF 20 milliards. Elles représentent environ 25% des recettes encaissées dans le secteur financier suisse (hors assurances). En outre, en 2017, l’Investment Management employait environ un tiers des effectifs du secteur financier suisse.

La Suisse est leader en matière de Wealth Management transfrontalier et compte parmi les premiers centres européens d’Asset Management. Les liens étroits entre ces deux domaines ainsi que le pool combiné d’actifs – quelque CHF 3 400 milliards – favorisent le professionnalisme et l’innovation tout en donnant à la place financière suisse l’envergure et la crédibilité dont elle à besoin dans un contexte de concurrence internationale. Dès lors, notre pays dispose aujourd’hui d’une réelle expertise en matière d’investissement et peut rivaliser avec les meilleurs.

Tendances et évolutions en matière d’Investment Management

L’étude identifie deux axes majeurs de développement en matière d’Investment Management. Alors que certains prestataires mettent l’accent sur la taille et le volume des produits actifs et passifs, d’autres se concentrent sur des offres spécialisées et à forte marge. La concurrence accrue, les nouvelles réglementations et les innovations technologiques ont toutefois tendance à comprimer les marges. A l’avenir, c’est donc surtout grâce aux effets de volume ou à des produits de niche non reproductibles que l’on s’assurera des avantages compétitifs durables. Cette évolution accentue la pression qui s’exerce sur les acteurs du segment moyen du marché.

Rôle essentiel des investissements dans la technologie

Les investissements dans la technologie permettent de substantiels gains d’efficience pour les entreprises, ils accroissent la transparence et favorisent le développement de plateformes intégrées pour les clients. Parallèlement, une symbiose se fait entre les solutions et les produits destinés aux clients institutionnels et ceux destinés aux clients privés. Ces derniers attendent de plus en plus des prestations et des performances identiques à celles fournies aux clients institutionnels.

Améliorer les conditions-cadres

Afin de préserver sa position internationale de premier plan en matière d’Investment Management, la Suisse doit améliorer les conditions-cadres dans lesquelles évolue le secteur de la gestion de fortune. Les avantages traditionnels de la place financière – stabilité du système politique, économie de marché libérale, Etat de droit indépendant, accès à la main d’œuvre étrangère – doivent bien sûr être conservés. Mais il faut aussi que les conditions-cadres réglementaires soient compatibles avec la compétitivité et la renforcent. Par ailleurs, il est essentiel d’accéder aux clients des marchés clés, en particulier du marché européen. Cela nécessite le soutien du gouvernement et des autorités. Enfin, éliminer les barrières fiscales, notamment en supprimant les droits de timbre, et réformer l’impôt anticipé contribuerait à renforcer davantage encore la compétitivité de la Suisse en tant qu’Investment Management Hub et à attirer de nouvelles affaires dans notre pays.

Plus d'informations