Navigation

Message

L’ASB arrête ses grands axes de travail et ses priorités stratégiques pour 2017

Bâle, 2017/04/07 05:30:00 GMT+2 Le Conseil d’administration de l’Association suisse des banquiers (ASB), sous la direction de son Président Herbert J. Scheidt, a défini l’orientation du travail de l’Association ainsi que ses priorités stratégiques pour 2017. Ces décisions s’accompagnent d’une nouvelle orientation du Secrétariat et d’un renforcement du Comité exécutif.

Trois grands axes de travail pour plus d’efficacité

 

  • Trois grands axes de travail: un positionnement clair, une anticipation de l’avenir et une étroite collaboration avec les membres de l’ASB et d’autres associations
  • Le Conseil d’administration définit les priorités stratégiques générales pour 2017
  • Nouvelle orientation du Secrétariat
  • Silvan Lipp et Philipp Halbherr nouveaux membres du Comité exécutif

 

L’Association suisse des banquiers (ASB) se mobilise pour que la Suisse continue à disposer d’une des places financières les plus solides, les plus compétitives et les plus novatrices grâce à une infrastructure financière robuste, des banques compétitives et des sites attrayants pour la communauté financière internationale. Selon Herbert J. Scheidt, trois grands axes sont à privilégier pour assurer l’efficacité du travail de l’ASB et sa réputation dans les milieux politiques et le public.

Premièrement, il s’agit d’établir un positionnement clair, incarné par Swiss Banking. L’ASB a pour mission d’améliorer et de renforcer en permanence l’image et la réputation du secteur bancaire au moyen d’opérations de promotion professionnelles, en Suisse comme à l’étranger. C’est une condition importante pour sensibiliser les milieux politiques et le public aux enjeux du secteur et défendre ainsi les intérêts des banques de manière crédible, pour le bénéfice de la Suisse dans son ensemble. Parmi toute une série de mesures prévues à cet effet, citons le déplacement d’une délégation de représentants du secteur bancaire qui, du 12 au 19 avril 2017, se rendra à Pékin, Shanghai, Singapour et Hong Kong sous l’égide du Conseiller fédéral Ueli Maurer, chef du Département fédéral des finances (DFF).

Deuxièmement, il est essentiel que l’ASB anticipe l’avenir et, dans les domaines qui la concernent, qu’elle collabore de manière proactive avec les milieux politiques, l’administration, les autorités de surveillance et l’économie, à l’échelon tant national qu’international. «L’ASB entend jouer davantage encore à l’avenir un rôle de précurseur en ce qui concerne les conditions-cadres de demain», souligne Herbert J. Scheidt. «Ce n’est qu’en identifiant à un stade précoce les sujets à traiter et en apportant d’emblée ses compétences sur la base de positions claires que le secteur bancaire sera en mesure d’influer efficacement sur l’élaboration des conditions-cadres. Cela vaut pour les enjeux qui se font jour en Suisse, mais aussi pour les instances internationales comme l’OCDE ou le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Car c’est précisément au niveau international que se forgent les conditions-cadres de demain, lesquelles seront ensuite transposées en droit national et conditionneront la compétitivité des banques suisses», ajoute Herbert J. Scheidt.

Troisièmement, l’étroite collaboration avec les membres de l’ASB et d’autres associations revêt une importance cruciale. S’appuyer efficacement sur les remarquables compétences techniques dont disposent les banques est fondamental pour effectuer un travail professionnel. Il s’agit également de faire en sorte que le secteur financier unisse ses forces, afin que tous les acteurs aillent dans le même sens et renforcent ainsi l’empreinte économique de la place financière. La plateforme Asset Management, créée conjointement par l’ASB et la Swiss Funds and Asset Management Association (SFAMA) et au sein de laquelle les deux associations collaborent d’ores et déjà de manière concertée, est un exemple emblématique à cet égard. Cette orientation permettra à l’ASB de suivre de près les évolutions du secteur puis, en qualité d’interlocutrice directe et de représentante de toutes les banques, de faire valoir auprès des milieux politiques ses arguments en faveur de conditions-cadres compétitives.

Priorités stratégiques pour 2017

Le Conseil d’administration a défini en début d’année les priorités stratégiques générales pour 2017. Celles-ci ont été développées plus concrètement lors de la séance du Comité du Conseil d’administration du 4 avril 2017 et des plans d’action ont été arrêtés.

  • Echange automatique de renseignements (EAR): la mise en œuvre de l’EAR reste une priorité pour l’ASB. Outre la garantie d’un level playing field à l’échelon international et des améliorations en termes d’accès au marché, il est essentiel pour la place financière que la question de la protection et de la sécurité des données soit traitée de manière proactive.
  • Loi sur les services financiers (LSFin) et Loi sur les établissements financiers (LEFin): la LSFin et la LEFin sont deux textes essentiels pour la place financière suisse. Les banques soutiennent ces projets de loi, qui créent des conditions-cadres stables et prévisibles en matière de services financiers.
  • Bâle III/IV: l’ASB suivra de près les réformes à venir du Comité de Bâle et, s’agissant de leur mise en œuvre en Suisse, elle s’engagera fermement en faveur de règles compétitives sans Swiss finish.
  • Prévoyance: la prévoyance vieillesse est un sujet majeur pour les banques. S’agissant en particulier de la prévoyance professionnelle (LPP), l’ASB entend sensibiliser au rôle du « troisième cotisant» (les rendements du capital).
  • Processus réglementaire: enfin, l’ASB juge essentiel que le processus réglementaire soit amélioré et les coûts de la réglementation minimisés.

Nouvelle orientation du Secrétariat par domaines de compétence

Pour atteindre les objectifs fixés, l’ASB a entrepris d’améliorer encore un certain nombre de compétences clés et de favoriser les synergies au quotidien. Sont visés: premièrement, la compétence dans les domaines Private Banking, Asset Management, Retail Banking et Capital Markets, avec une solide connaissance de la pratique bancaire; deuxièmement, la mise en commun de compétences spécialisées pointues pour se pencher sur les problématiques à caractère technique; troisièmement, une approche compétente et donc efficace de la communication et de la défense des intérêts dans les milieux politiques et le public. L’ASB se réorganise en conséquence.

  • Dès le mois de décembre 2016, elle a annoncé le regroupement des départements Communication et Public Affairs. Cela permet de communiquer d’une seule voix auprès des milieux politiques, des médias et du public.
  • Les domaines spécialisés Tax, Legal & Compliance et Regulation & Accounting sont regroupés au sein d’un département placé sous une direction unique.
  • Les départements Retail Banking et Capital Markets ainsi que Private Banking et Asset Management sont renforcés en termes de personnel.

Renforcement du Comité exécutif grâce à deux nouveaux membres

L’ASB a décidé d’adapter son Comité exécutif aux nouvelles structures et de l’étoffer:

  • A compter de juillet 2017, Silvan Lipp rejoindra l’ASB en qualité de membre du Comité exécutif et responsable du nouveau département Communication et Public Affairs. Silvan Lipp dispose d’une vaste expérience en matière de Public Affairs, de relations publiques et de défense des intérêts. Il exerce depuis cinq ans des fonctions dirigeantes au sein du département Public Affairs d’UBS SA, en dernier lieu en qualité de Deputy Head Governmental Affairs Switzerland. Silvan Lipp a constitué un excellent réseau dans le monde politique et économique suisse et apporte à l’ASB une connaissance approfondie de la politique économique et financière suisse. Avant de rejoindre UBS, il travaillait chez economiesuisse où il a dirigé notamment plusieurs projets de campagnes au sein du département Communication.
  • Rolf Brüggemann, membre du Comité exécutif et ancien responsable du département Retail Banking et Capital Markets, assure depuis début avril 2017 la direction des domaines spécialisés. En tant qu’avocat, il a à son actif une longue expérience pratique de la finance en matière de surveillance, de droit et de compliance et réunit toutes les qualités requises pour développer les domaines spécialisés Tax, Legal & Compliance et Regulation & Accounting.
  • Philipp Halbherr, membre du Comité exécutif, dirige depuis début avril 2017 le département Retail Banking et Capital Markets. Ancien membre de la direction générale de la Zürcher Kantonalbank (ZKB) et ancien administrateur de SIX Group SA, cet économiste dispose d’une longue et vaste expérience de la conduite dans différents domaines de l’activité bancaire. Au sein de la ZKB, il a dirigé en dernier lieu l’unité d’affaires «Institutionals and Multinationals», de sorte qu’il connaît parfaitement non seulement l’univers bancaire et l’infrastructure des marchés financiers, mais aussi toutes les facettes du contexte réglementaire.
  • Le nom de la personne nommée à la tête du département Private Banking et Asset Management vous sera communiqué ultérieurement. Ce poste est sur le point d’être pourvu, de sorte que le Comité exécutif de l’ASB sera au complet d’ici au milieu de l’année et pourra dès lors œuvrer selon les axes stratégiques définis par le Conseil d’administration.