Navigation

Message

L’ASB salue le net rejet de l’initiative «Monnaie pleine»

Bâle, 2018/06/10 10:15:00 GMT+2 Les électrices et les électeurs suisses se sont clairement prononcés contre un bouleversement du système monétaire. Le système monétaire et financier actuel fonctionne bien et il est stable. L’Association suisse des banquiers (ASB) salue la décision du peuple et des cantons: celle-ci témoigne clairement de la confiance dont le système bancaire et monétaire suisse bénéficie. Les entreprises et les particuliers continueront ainsi à bénéficier d’une réelle souplesse en matière d’octroi de crédit, de conditions conformes au marché pour les hypothèques ainsi que de services de compte attrayants.

Les électrices et les électeurs suisses ont nettement rejeté aujourd’hui l’initiative populaire «Pour une monnaie à l’abri des crises: émission monétaire uniquement par la Banque nationale!» (initiative dite «Monnaie pleine»). Ils se sont ainsi ralliés à la position clairement exprimée par le Conseil fédéral, le Parlement, la Banque nationale suisse et les milieux économiques. Herbert J. Scheidt, Président de l’ASB, fait part de sa satisfaction: «Le "non" à l’initiative "Monnaie pleine" reflète la confiance des électrices et des électeurs dans la place financière suisse et dans les banques. Le résultat de la votation montre qu’ils sont attachés au système économique et monétaire actuel, à la fois stable et efficace, et qu’ils n’entendent pas le remettre en cause au nom d’une expérimentation inconsidérée». Les banques conservent ainsi leur rôle économique primordial de fournisseurs de crédit fiables au service de l’économie et des citoyens.

Non aux expérimentations inutiles

Le système monétaire et financier existant présente des avantages indéniables et a prouvé qu’il fonctionnait très bien, tant pour la population que pour l’économie. Ces dernières années, de nouvelles exigences en matière de fonds propres et de liquidités ont permis de renforcer davantage encore la stabilité du secteur bancaire. Passer à un système de monnaie pleine aurait entraîné des incertitudes et des risques considérables tout en compromettant l’indépendance de la Banque nationale suisse. Or celle-ci est indispensable à l’accomplissement de son mandat de gardienne de la stabilité de la monnaie et des prix en Suisse. «Le net rejet de l’initiative "Monnaie pleine" est un signe fort en faveur de l’indépendance de notre Banque nationale», affirme Herbert J. Scheidt.

Une large alliance contre l’initiative «Monnaie pleine»

Comme le Conseil fédéral, le Parlement, la Banque nationale suisse et les milieux économiques, l’ASB s’est résolument engagée contre l’initiative «Monnaie pleine», afin de mettre en lumière les conséquences et les risques d’un système de monnaie pleine pour l’économie suisse. En outre, elle a été à l’origine d’une alliance des acteurs de la place financière contre l’initiative et a joué un rôle actif en son sein (www.monnaie-pleine-2018.ch).

Plus d'informations