Navigation

Message
Suisse et Royaume-Uni: intensifier la coopération en matière de servcices financiers

Suisse et Royaume-Uni: intensifier la coopération en matière de servcices financiers

La Suisse et le Royaume-Uni sont deux places financières internationales de premier plan. L’accès mutuel au marché et la reconnaissance de leurs réglementations respectives permettraient de renforcer leur coopération – moyennant un nouvel accord commercial. Les banques, en particulier, y tiennent beaucoup.

Au nom d’une trentaine d’associations sectorielles et d’entreprises britanniques et suisses, economiesuisse et TheCityUK ont publié une prise de position commune qui formule des exigences concrètes quant à un accord bilatéral sur les services financiers entre les deux pays. L’Association suisse des banquiers (ASB), pour le compte du secteur bancaire, a joué un rôle moteur dans cette initiative et continue d’y contribuer activement. Un tel accord permettrait à la Suisse et au Royaume-Uni – deux places financières importantes – d’accomplir des progrès substantiels dans la libéralisation mutuelle de l’accès au marché. Pour les banques en particulier, c’est fondamental.

Approfondir les relations commerciales entre les prestataires de services financiers suisses et britanniques

La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne (UE), entérinée formellement le 31 janvier 2020, offre à la Suisse et au Royaume-Uni – deux des trois principaux exportateurs mondiaux de services financiers – l’occasion d’approfondir de manière substantielle leurs relations bilatérales dans le domaine des services financiers. Dans le contexte de la crise économique majeure liée au coronavirus, en particulier, ce serait un signal fort et un moyen de soutenir la reprise.

La Suisse et la Grande-Bretagne entretiennent depuis toujours des relations étroites et sont toutes deux convaincues que l’ouverture des marchés est dans leur intérêt mutuel. Cet état d’esprit, c’est aussi celui qui anime la prise de position commune. Celle-ci formule des exigences concrètes en vue d’un accord bilatéral de dernière génération sur les services financiers et bénéficie d’un large soutien: sous l’égide des deux associations économiques nationales que sont economiesuisse et TheCityUK, elle récapitule les préoccupations et les idées d’une trentaine d’associations sectorielles et d’entreprises des deux pays.

Améliorer l’accès au marché: un objectif crucial pour les banques

Une partie importante de la prise de position concerne les prestations de services bancaires et de placement. Pour le secteur bancaire suisse, il est très important que la stratégie mind the gap mise en œuvre avec succès par le Conseil fédéral ne se borne pas à assurer le statu quo, mais permette en outre d’améliorer l’accès mutuel au marché.

Les associations sectorielles soulignent que la coopération renforcée entre les deux places financières devra respecter le principe de mutual recognition. En d’autres termes, l’ouverture des marchés est subordonnée à la reconnaissance mutuelle des réglementations financières applicables et des cadres prudentiels correspondants.

Conclure sans tarder un accord Suisse Royaume-Uni sur les services financiers

L’enjeu est à présent d’exprimer sans tarder une volonté politique commune et, dans le cadre d’un «Memorandum of Understanding» accompagné d’une «roadmap», de traduire l’initiative en actes. L’objectif est que tel soit le cas, dans la mesure du possible, avant la fin de la période transitoire convenue entre la Grande-Bretagne et l’UE.

L’ASB et ses membres, de même qu’economiesuisse et d’autres associations, continueront d’apporter leur soutien actif aux travaux entrepris à cet effet par les autorités. Poursuivre dans la voie d’une coopération constructive et productive avec nos associations partenaires et nos interlocuteurs britanniques, telle qu’elle a prévalu jusqu’ici, jouera à cet égard un rôle essentiel.