Navigation

Message
Le «oui» au projet AVS-fiscalité renforce la place financière suisse

Le «oui» au projet AVS-fiscalité renforce la place financière suisse

L’Association suisse des banquiers (ASB) s’est engagée activement dans la campagne des milieux économiques en faveur du projet AVS-fiscalité (RFFA) et se réjouit qu’il ait été accepté le 19 mai par une nette majorité des électrices et électeurs suisses. Ce «oui» conforte la position de notre pays dans deux dossiers importants pour l’avenir. Il montre également que le peuple suisse n’ignore pas l’importance de bonnes conditions-cadres en matière d’imposition des entreprises. Ce sont précisément ces conditions-cadres qu’il s’agit à présent d’améliorer, en priorité dans le domaine des droits de timbre et de l’impôt anticipé.

En acceptant le projet AVS-fiscalité (RFFA), nos concitoyennes et concitoyens ont clairement voté en faveur d’une Suisse tournée vers l’avenir. Après des années de blocage politique, ce projet permet désormais d’avancer sur deux fronts: la prévoyance vieillesse et l’imposition des entreprises. Le financement additionnel réduit le déficit de l’AVS et les nouvelles règles fiscales, internationalement acceptées, renforcent la sécurité juridique pour nos entreprises. Cela favorise l’emploi et la formation en Suisse tout en assurant des recettes fiscales importantes pour la collectivité publique, des communes à la Confédération. Toutefois, des réformes demeurent indispensables dans les deux dossiers et devront être entreprises sans tarder.

Améliorer rapidement les conditions-cadres fiscales

L’ASB continue de prôner l’élimination des désavantages fiscaux qui pèsent sur la place financière suisse face à ses concurrentes internationales. A cet égard, réformer les droits de timbre et l’impôt anticipé recèle un potentiel considérable pour notre économie. Le projet AVS-fiscalité (RFFA) ayant été accepté, l’ASB compte sur les acteurs politiques pour intensifier ces prochains mois et faire aboutir dans les meilleurs délais les discussions en cours concernant une réforme globale et pérenne des droits de timbre et de l’impôt anticipé.