Navigation

Message
Le but est enfin atteint: l’ASB salue l’adoption de la révision de la loi sur le blanchiment d’argent

Le but est enfin atteint: l’ASB salue l’adoption de la révision de la loi sur le blanchiment d’argent

A l’issue de longues et âpres négociations, le Parlement fédéral a adopté aujourd’hui la révision de la loi sur le blanchiment d’argent. L’Association suisse des banquiers (ASB) salue vivement cette décision, qui permet à la Suisse de franchir un pas décisif en matière de lutte contre le blanchi-ment d’argent.

Initiée en 2019, la révision de la loi sur le blanchiment d’argent aura dû passer par d’innombrables péripéties avant que le Conseil national et le Conseil des Etats ne l’adoptent lors du vote final de ce jour. Telle qu’elle vient d’être validée, elle va certes moins loin que ne l’aurait souhaité le secteur financier, mais elle constitue un premier pas important. Grâce aux modifications apportées à la loi sur le blanchiment d’argent, la Suisse devrait pouvoir sortir du processus de suivi renforcé du GAFI. L’objectif prioritaire est ainsi atteint.

Pour simplifier, on peut dire que si la version adoptée ne répond pas à toutes les préoccupations des autorités et de la branche, elle prend en compte les principales d’entre elles. Les améliorations concernant l’identification des ayants droit économiques, en particulier, sont importantes. Selon l’ASB, il est certes regrettable que les autres aspects n’aient pas été retenus, mais la branche a toujours eu conscience que sur ce sujet, comme le dit le proverbe, «un tiens vaut mieux que deux tu l’auras».

L’ASB se réjouit donc que ce projet de longue haleine ait fini par aboutir. Juste avant le prochain examen par pays du GAFI, la Suisse dispose désormais d’une loi sur le blanchiment d’argent à la fois moderne et adaptée à notre époque. Les banques vont à présent appliquer les modifications législatives sans tarder, contribuant ainsi à renforcer l’intégrité de la place financière suisse.