Navigation

Message
La coopération et l’Asset Management au centre de la «Chinese – Swiss Financial Round Table 2018»
M. Geng Wenbing, Ambassadeur, Ambassade de la République Populaire de Chine en Suisse

La coopération et l’Asset Management au centre de la «Chinese – Swiss Financial Round Table 2018»

Lors de la quatrième «Chinese – Swiss Financial Round Table», des représentants de haut rang des autorités et des secteurs bancaires chinois et suisse ont évoqué différentes hypothèses visant à renforcer les relations et la coopération entre les deux places financières. La «Round Table» est une manifestation organisée par l’Association suisse des banquiers (ASB) et la China Banking Association (CBA), dont l’édition 2018 a lieu ce jour à Lugano.

Le domaine de l’Asset Management recèle un potentiel important, comme l’a souligné Herbert Scheidt, Président de l’ASB: «L’expertise suisse en matière d’Asset Management international, de même que la stabilité et la fiabilité de notre place financière, peuvent être mises à profit dans l’intérêt des deux places financières.» La Suisse entretient de multiples relations avec la Chine et, bien avant la conclusion de l’accord de libre-échange en 2013, elle était déjà un solide partenaire pour ce pays comme pour ses entreprises.

scheidt_RT.jpg
Herbert J. Scheidt, Président de l'ASB

L’ouverture de la Chine: une opportunité

L’ouverture progressive de la Chine dans le domaine de la finance permet notamment au secteur financier suisse d’approfondir sa coopération et ses partenariats avec des entreprises chinoises. Les représentants des autorités et des secteurs financiers chinois et suisse réunis dans le cadre de la «Round Table» ont évoqué les perspectives qu’offre, pour les deux pays, l’ouverture du marché financier chinois. Ces dernières années, des banques chinoises ont implanté des succursales en Suisse. Les établissements helvétiques renforcent quant à eux leur présence en Chine: la prise de participation majoritaire d’une grande banque suisse dans un établissement financier chinois, annoncée récemment, est emblématique de cette évolution.

Le rôle de la Suisse comme «Asset Management Hub»

En relation avec le projet chinois «Belt and Road Initiative», on a souligné combien il était important, sur le plan économique, que les petits pays comme la Suisse soient interconnectés avec les grandes puissances mondiales. A cet égard, selon les participants aux discussions, l’un des aspects essentiels est l’Asset Management qui, par son ampleur et son orientation internationale, constitue un pilier important de la place financière suisse. Le savoir-faire et l’expérience de notre pays en tant qu’«Asset Management Hub», notamment dans les domaines des investissements durables, de la prévoyance et des placements alternatifs, font de cette activité un moteur de croissance pour la place financière dans son ensemble.

Un dialogue institutionnalisé

La Suisse et la Chine entretiennent traditionnellement de bonnes relations commerciales. Celles-ci se sont encore intensifiées avec la signature d’un accord de libre-échange en 2013, lequel est entré en vigueur en 2014. Depuis lors, un dialogue financier annuel s’est institutionnalisé entre les autorités chinoises et suisses – c’est dans son sillage que se tient la «Round Table» organisée pour la branche par l’ASB et la CBA. La quatrième édition de cette manifestation a été une nouvelle étape vers une coopération approfondie entre les secteurs financiers et les entreprises des deux pays. Les éditions précédentes de la «Round Table» ont eu lieu dans la région de Zurich (2014), à Pékin (2015) et à Genève (2016).

china-RT_2.jpg
M. Bai Ruiming, Secrétaire général adjoint, China Banking Association