Navigation

Message
Examens finaux «Employé-e de commerce CFC» malgré coronavirus: une solution nationale

Examens finaux «Employé-e de commerce CFC» malgré coronavirus: une solution nationale

Depuis le 21 avril 2020, il existe une solution nationale pour les examens de fin d’apprentissage de la filière «Employé-e de commerce CFC». Celle-ci résulte d’une large procédure de consultation, d’une décision du Conseil fédéral ainsi que d’une étroite coopération entre l’Association suisse des banquiers (ASB) et la Conférence suisse des branches de formation et d'examens commer-ciales (CSBFC).

Le coronavirus n’épargne pas la formation professionnelle: les personnes en formation télétravaillent et doivent se contenter de contacts virtuels avec leurs formateurs/trices pratiques. Dans la branche Banque, l’adaptation au télétravail s’est faite le plus souvent en douceur et, s’agissant des cours interentreprises, la numérisation préexistante a permis de passer sans problème à un fonctionnement en mode «crise».

Depuis le 21 avril 2020, la question des examens de fin d’apprentissage, prévus en mai et juin, est elle aussi officiellement réglée. Les examens professionnels finaux 2020 (écrits et oraux) n’auront pas lieu.

Afin de permettre aux personnes en formation d’obtenir leur diplôme malgré la crise liée au coronavirus, la procédure de qualification pour la filière «Employé-e de commerce CFC» va être adaptée aux circonstances exceptionnelles dans lesquelles elle se déroule. La note finale se basera sur les notes d’expérience en entreprise (situations de travail et d’apprentissage (STA) et attestations de compétences interentreprises) obtenues pendant les trois années d’apprentissage. Les examens portant sur la branche théorique «Information/communication/administration» ont eu lieu avant la crise liée au coronavirus, de même que, dans le profil E, ceux portant sur la deuxième langue étrangère. Les notes de branche «Travaux de projet» ont aussi déjà été attribuées. Ces notes comptent pour l’obtention du certificat fédéral de capacité qui, malgré la crise liée au coronavirus, est reconnu comme équivalent en vertu de l’ordonnance du Conseil fédéral du 16 avril 2020.

Cette solution valable pour l’ensemble des branches et dans tous les cantons résulte d’une procédure de coordination nationale entre tous les partenaires de la formation professionnelle. L’ASB salue la décision du Conseil fédéral du 16 avril et, en tant que branche de formation et d’examen, elle coopère étroitement avec la CSBFC en vue d'une mise en œuvre partenariale et optimale de cette décision pour la branche Banque.

Pour les répétant-e-s et pour les candidat-e-s visé-e-s à l’art. 32 OFPr, on recherche encore des solutions, de même que pour les examens anticipés et pour d’autres questions de mise en œuvre. Nous ne manquerons pas d’actualiser notre plateforme d’information dès que possible.

Plus d’infos

Plus d’infos sur le thème de la formation ICI.