Navigation

Message
4e séminaire financier Hong Kong – Suisse: le Wealth Management au temps du COVID-19

4e séminaire financier Hong Kong – Suisse: le Wealth Management au temps du COVID-19

Quels impacts la pandémie de COVID-19 a-t-elle sur la gestion de fortune internationale et sur la place financière suisse, comment Hong Kong maîtrise-t-elle la crise et les tensions géopolitiques? Ces questions ont dominé le séminaire financier Hong Kong – Suisse 2020.

La quatrième édition du séminaire financier Hong Kong – Suisse, le 4 novembre, a été organisée en distanciel pour cause de COVID-19. Plus de 120 personnes y ont participé en ligne. Les exposés, suivis d’un débat et d’une table ronde, ont permis d’approfondir encore les bonnes relations qui unissent Hong Kong et la Suisse, deux places de premier plan en matière de gestion de fortune, ainsi que de cultiver les échanges entre expert-e-s.

Herbert J. Scheidt, Président de l’Association suisse des banquiers (ASB), a rappelé dans son introduction les facteurs de stabilité qui, en période de crise, sont particulièrement importants pour les marchés financiers. «La crise liée au coronavirus montre que des banques sûres et bien capitalisées sont absolument essentielles pour ancrer l’économie dans la stabilité. La chute brutale des marchés financiers a nécessité des interventions massives de la part des grandes banques centrales.»

Edmond Lau, qui dirige la Hong Kong Monetary Authority (HKMA), a présenté dans son exposé l’approche de Hong Kong pour maîtriser la crise liée au coronavirus et les tensions géopolitiques. Stefan Flückiger, sous-secrétaire d’Etat aux questions financières internationales (SFI), a ensuite mis en lumière les effets de la pandémie sur la place financière suisse. Il a souligné combien il était important pour cette dernière de continuer à se développer, en mettant l’accent sur les progrès accomplis en matière de finance durable, d’innovation et de coopération internationale.

Les conséquences de la pandémie de COVID-19 sur les deux places financières ainsi que sur la demande de produits financiers ont été au cœur des débats lors de la table ronde. Les participant-e-s ont été unanimes: grâce aux avancées majeures réalisées dans le domaine des canaux numériques et à la large adhésion qu’ils suscitent, les clientes et les clients ont continué de bénéficier de conseils personnalisés en dépit des restrictions de déplacement. Il s’est confirmé qu’en matière de gestion de fortune, surtout en période de crise, les relations de confiance sont tout aussi importantes que l’expertise. S’agissant en particulier des relations d’affaires transfrontalières, la technique permet des contacts plus fréquents, y compris avec des spécialistes. Ce n’était pas courant avant la pandémie. Excellence de la technologie, excellence des professionnel-le-s impliqué-e-s, excellence du conseil et des produits, tout cela doit aller de pair. Compte tenu des incertitudes actuelles quant à l’évolution du marché, les clientes et les clients privilégient de plus en plus les produits dont l’horizon de placement est court. Les hedge funds, le private equity et d’autres placements alternatifs, quoique peu liquides, ont ainsi le vent en poupe.

Ce séminaire financier était le quatrième d’une série lancée à l’initiative de l’ASB et de la Private Wealth Management Association (PWMA) hongkongaise. Son objectif est d’approfondir les relations et de renforcer la coopération entre ces deux associations ainsi que, plus largement, entre les deux places financières.

HongKongFinanzseminar.jpg
4e séminaire financier Hong Kong