Navigation

Message
Les priorités de l’ASB

Les priorités de l’ASB

Les thèmes prioritaires sont définis chaque année par le Conseil d’administration de l’ASB, avec comme objectif d’assurer des conditions-cadres attrayantes pour le secteur bancaire. Les priorités de l’ASB pour l’année 2021 sont:

Finance durable

La place financière suisse ambitionne de devenir un hub international de premier plan en matière de finance durable. A cet effet, l’Association suisse des banquiers prône des conditions-cadres fondées sur l’économie de marché et se focalise sur les questions de l’information et de la classification dans le domaine du développement durable.

Numérisation

L’Association suisse des banquiers plaide en faveur d’un cadre réglementaire neutre sur le plan technologique et de modèles d’affaires innovants, notamment en matière d’open finance. Elle considère en outre qu’il y a lieu de prévenir les cyberrisques au moyen d’un dispositif de protection efficace et coordonné entre tous les acteurs.

Réglementation des marchés financiers

L’Association suisse des banquiers s’engage en faveur d’une mise en œuvre proportionnée des normes internationales de Bâle III final, qui prenne en compte la compétitivité de la place financière suisse. Elle s’engage également en faveur d’une révision efficace et équilibrée de la garantie des dépôts dans le cadre de la révision partielle de la loi sur les banques. Celle-ci doit assurer un rapport coûts/utilité adéquat.

Réglementation

L’Association suisse des banquiers soutient la révision en cours de la loi sur le blanchiment d’argent, qui vise à intégrer les exigences internationales de manière appropriée. Elle soutient également ses membres dans la mise en œuvre de la loi sur les services financiers (LSFin) et de la loi sur les établissements financiers (LEFin), récemment entrées en vigueur, tout en adaptant ses autorégulations. Enfin, elle plaide pour l’instauration d’un droit du trust moderne en Suisse.

Fiscalité (conditions-cadres)

La suppression des droits de timbre ainsi que la suppression partielle de l’impôt anticipé dans le cadre d’une réforme facilement applicable permettront de renforcer le marché suisse des capitaux. A l’échelon international, il s’agit de faire en sorte que l’imposition des bénéfices en Suisse reste un atout pour la place financière.

Accès au marché

Un bon accès au marché est vital pour les banques suisses axées sur l’exportation, qui doivent pouvoir proposer des services adaptés aux attentes des clients sur les marchés cibles. Des améliorations sont nécessaires en ce qui concerne tant l’accès au marché de l’UE que l’accès aux marchés nationaux étrangers sur une base bilatérale.