Swiss Bankers Association
Association suisse des banquiers
Point de vue » Positions

Prise de position de l’Association suisse des banquiers (ASB) relative à l’initiative Monnaie pleine

Basel, 1 décembre 2015

L’Association suisse des banquiers (ASB) rejette catégoriquement l’initiative Monnaie pleine déposée aujourd’hui. Cette initiative, qui renchérit les hypothèques et les crédits, joue de manière irresponsable avec les emplois, les recettes fiscales, le système économique fiable et performant de la Suisse ainsi que la prospérité de notre pays.

L’initiative Monnaie pleine a des incidences sur l’économie réelle et les PME, car:

  • elle bureaucratise et restreint l’approvisionnement de l’économie en monnaie. Il en résulte un renchérissement des crédits pour toutes les entreprises. Les plus affectées sont les PME de taille trop modeste pour accéder au marché des capitaux et qui dépendent de crédits bancaires.
  • elle entrave des investissements judicieux, ce qui entraîne des pertes d’emploi.
  • elle crée un sentiment d’insécurité susceptible de durer plusieurs années en ce qui concerne le marché financier suisse. La place financière suisse, qui occupe une place importante au niveau international, s’en trouve gravement menacée.


L’initiative Monnaie pleine a des incidences sur les citoyennes et les citoyens suisses, car:

  • elle pénalise les épargnants, dont les économies sont encore moins rémunérées.
  • elle contracte l’économie, avec comme conséquence des pertes fiscales qui devront être compensées par nous tous. L’augmentation promise des bénéfices liés à la création monétaire en faveur de la collectivité est un leurre.
  • elle renchérit les hypothèques. Les Suisses seront ainsi moins nombreux à pouvoir réaliser leur rêve d’acquérir leur logement.


Les problèmes que l’initiative prétend résoudre sont globalement déjà résolus:

  • La Suisse a l’un des régimes too big to fail les plus stricts au monde. Le système financier suisse n’a pas besoin de la monnaie pleine pour être sûr.
  • Les dépôts des épargnants sont protégés par la garantie des dépôts.
  • La création monétaire ne permet pas aux banques de réaliser des profits sans risque aux frais de tiers. Au contraire: les banques, en tant que fournisseurs de crédit, supportent un risque considérable. C’est leur rôle économique, qu’elles assument en Suisse avec grand succès.






Saisir un commentaire


J’ai lu les conditions d’utilisation et je les accepte.

L’ASB se réserve le droit de ne pas publier certains commentaires, notamment ceux à caractère diffamatoire, subjectifs, qui n’ont pas de rapport avec le thème concerné, ou qui sont rédigés en dialecte ou en langues étrangères (sauf les langues française, anglaise, et italienne, qui sont également autorisées). Les commentaires rédigés avec des pseudonymes fantaisistes ou de faux noms ne seront pas non plus publiés.



Dr. Renée Menéndez
8.1.2016
Sehr geehrte Damen und Herren, die Zeichenbegrenzung hier macht es erforderlich die einschlägigen Erwägungen in einem separaten Blogpost darzustellen: https://soffisticated.wordpress.com/2016/01/08/schweizer-spezialitaeten/ Lassen Sie sich nicht durch den saloppen Sprachduktus abschrecken. Die Sache ist ernst genug! MfG
Raoul Baumann
1.1.2016
Bonjour! Le comité d'initiative a répondu de manière détaillée aux critiques de l'ASB. Un document précis, sourcé et crédible est disponible ici en français: http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/fa/img/Texte_Dokumente_Franzoesisch/2015_12_06_L_Association_suisse_des_banquiers_veut_conserver_le_privilege_de_la_creation_monetaire.pdf Merci d'avance de publier ce message pour un débat ouvert.
Peter Thiel
21.12.2015
I only read statements of the SBA, without any reasons and without explaining why this statements are valid. I would also like to scientific reasoning. Talk is cheap! You, the SBA, could take a leaf out of the official 9-page answer to this statements of the initiative. All statements are nothing more than warm air without scientific proofing. This is not how we want a debate in Switzerland.
Simon Clark
21.12.2015
Your response to the Swiss Sovereign Money Initiative doesn't say WHY any of those consequences would occur, you just declares they will! Do you have any valid justifications?
Tom Kreienbühl
15.12.2015
Ich finde es sehr fair von swissbanking.org, dass untenstehende Kommentare von Sutter und Sprecher plus die dazugehörenden Links auf dieser Seite publiziert wurden. Das zeugt klar von verstandener Direktdemokratie, erlaubter Meinungsäusserungsfreiheit und Fairness. Dennoch muss die SBVg bessere Argumente liefern, wie obig stehende. Ob volkswirtschaftlich richtig oder gefährlich? Darum geht es.
Patrik Suter
14.12.2015
Ich habe den Eindruck, dass die SBVg in obenstehendem Artikel nicht im geringsten verstanden hat, um was es in der Vollgeldinitiative geht. Jedenfalls stechen diese Argumente nicht in keiner Weise. Ich hätte mich auf stärkere Argumente gefreut.
Andreas Sprecher
10.12.2015
Sehr geehrte Damen und Herren Mit Ihrem Beitrag bin ich nicht ganz einverstanden, bitte lesen Sie: http://www.vollgeld-initiative.ch/fa/img/Texte_Dokumente_deutsch/
2015_12_06_Bankiervereinigung_will_Privileg_der_Geldschoepfung_behalten.pdf
Noch ein Tip bezüglich unserem Schuldgeldsystem, etwas Geschichte hochkonzentriert: https://youtu.be/rMwyBnxhIAY Freundliche Grüsse Andreas Sprecher
Personnes de contact
Thomas Sutter
Vice-CEO
Responsable Communication

Tél. +41 61 295 92 06
Fax +41 61 272 53 82                      
E-Mail: thomas.sutter@sba.ch
Personnes de contact
Sindy Schmiegel Werner
Responsable Communication Anglo-Saxon World

Tél. +41 61 295 92 15
Fax +41 61 272 53 82                      
E-Mail: sindy.schmiegel@sba.ch
Personnes de contact
Daniela Flückiger
Responsable Communication Latin World

Tél. +41 61 295 92 55
Fax +41 61 272 53 82                      
Daniela Flückiger
E-Mail: daniela.flueckiger@sba.ch